Filtrer

Informations

Il y a 381 produits.

Couverture

par page
Résultats 1 - 48 sur 381.
Résultats 1 - 48 sur 381.

En savoir plus sur la couverture cheval

Dès l'instant où l'on prive le cheval de sa liberté, on réduit ses capacités d'adaptation : il faut donc prendre soin de lui. Couverture de nuit, chemise d'été, couvre-reins, etc. : il existe autant de façon de couvrir le cheval que de raisons de le protéger.

Pourquoi une couverture ?

Une fois tondu, le cheval est à l'aise pour travailler mais il risque d'avoir froid au box. On le protège avec une couverture chaude, que l'on utilise dès le moment de la tonte jusqu'à la fin de la saison, quand le cheval change de poil. Cela signifie que le cheval porte la couverture presque en permanence pendant plusieurs mois. Il est donc important qu'elle soit bien faite et qu'elle convienne à sa morphologie.

Comment choisir ?

Pour les couvertures d'hiver, on trouve un choix important de matières, de coupes et de systèmes de fermeture.

Selon le climat, on doit opter pour des matières plus ou moins chaudes. Une couverture en toile épaisse doublée de laine est solide et pas trop onéreuse. Elle peut s'avérer un peu raide et lourde. Elle doit être nettoyée à sec. Des couvertures matelassées ou en fibres synthétiques, type fourrure polaire, sont souples et légères tout en apportant beaucoup de chaleur. Mais elles sont en général plus chères et plus fragiles. En revanche, leur entretien est facile. Pour les hivers très rigoureux, il existes des couvertures complètes, qui couvrent aussi l'encolure et la tête. Il faut prévoir un temps d'adaptation car certains chevaux se montrent un peu surpris et cherchent à se débarrasser de cet étrange ornement !

La bonne taille

Une fois que l'on s'est décidé pour un type de couverture, il faut encore déterminer la taille qui conviendra au cheval. Mesurez votre cheval depuis le centre du poitrail jusqu'à la pointe de la fesse. Une couverture adaptée couvre le cheval de la base de l'encolure à la naissance de la queue. Elle se ferle facilement devant le poitrail en restant lâche au niveau des épaules afin que le cheval puisse se mouvoir et se coucher sans gêne. Enfin, elle descend en dessous du niveau du ventre, qu'elle protège ainsi du vent et du froid. Attention aussi à l'échancrure sur le poitrail : le cheval doit pouvoir baisser l'encolure sans que la couverture appuie sur la trachée.